(in English bellow)

 

Voici le portrait de Malem Allal, apprenti charpentier parti de janvier à avril 2021 en Allemagne en pleine pandémie du Covid, il vous raconte: 

 

Mon envie de voir autre chose m’a poussé à candidater au programme Erasmus Pro. Toute destination était la bienvenue, néanmoins, mon choix s'est porté sur l'Allemagne car le métier de charpentier reste traditionnel. 

Mon aventure commence sur cette idée :

Être là où je suis tous les jours mais ailleurs...

 

 

Chapitre 1: La quarantaine.

Après avoir traversé la Suisse de Genève à Zurich, longer le Liechtenstein... Je me suis aperçu qu'il y avait un problème… Demi-tour, je remonte en direction de St Galle, je prends la bonne sortie pour l'Autriche, je traverse un long tunnel de quelques kilomètres. Me voilà en Allemagne, plus précisément dans le Landers du Baden-Wuttemberg. Je remonte l’A7 en direction d’Ulm, je sors à Bernstad. C'est dans cette ville que j'ai passé ma quarantaine pendant 10 jours.

Chapitre 2 : L'arrivée à Ringingen.
J'arrive un jeudi, en pleine après-midi, je téléphone au compagnon itinérant. Il me dit de passer à l'entreprise. J’aperçois vaguement quelques salariés. Puis le compagnon itinérant m'emmène voir la propriétaire de l'appartement où je vais vivre ces prochains mois, elle me donne la clé de ma chambre, et c'est partie pour 3 mois !
J'ai donc embauché un vendredi.... Il y a pire pour commencer la semaine.

Chapitre 3 : Firm à Bückle Holzbau.
Je fais la rencontre du patron, Johan, il me met tout de suite à l'aise, et m'envoie travailler sur un bâtiment de l'entreprise poser du bardage avec le compagnon itinérant.
Pour mes premiers jours, ça m'allait très bien d'être avec quelqu'un qui parle ma langue, du temps que je m'imprègne du pays. Les salariés de cette entreprise ont été très accueillants, le premier week-end, Jannik (un salarié de l'entreprise) m’a fait visiter des sites touristiques.

Chapitre 4 : Un peu de taille !
A partir de ce moment, j'ai fait équipe avec un allemand, Michael (Michi pour les intimes), l'avantage était qu'il parlait très bien français. Le chantier suivant a été de tailler une charpente, façon germanique.

Chapitre 5: Assemblage des murs ossatures !
A partir de la fiche taille, nous avons assemblés des bois qui avaient déjà été taillés par une autre équipe. L'entreprise était équipée d'une table pour mur à ossature, ce qui rend les choses très facile pour assembler correctement.
Ensuite nous avons isolé avec de la fibre de verre puis fermé avec de l'osb. J'ai fait ça pendant 2 semaines. C'était appréciable d'être en atelier étant donné que durant cette période la neige et le froid étaient bien présents.

Chapitre 8 : Petit entraînement C.A.P
L'entreprise étant ouverte le samedi, le patron faisant confiance à ses salariés, m'a passé le badge pour venir le dimanche. J'ai donc fait un week-end maquette. La maquette est une croupe pour le raccord de deux versants. J'ai mis 13 heures sur les 16 heures autorisées. J'ai aussi pu dessiner à l'entreprise, il y avait une table à dessin dans une pièce, certains soir je restais après le travail pour avancer un peu ma progression.

Chapitre 9 : Le dernier chantier à Neu-Ulm
Mon dernier mois, je l'ai passé en Bavière, dans la ville de Neu- Ulm avec une jolie vue sur Ulm Munster. Ensuite, il est temps pour moi de rentrer et de retrouver mon entreprise française. Je me sens grandi de cette expérience et plus à l’aise dans mon métier. 

 

__________________________________________________________________________________________________

 

Vocabulary:

companion: an individual who has completed his training on the Tour de France 

journeyman: a young person who is perfecting his skills on the Tour de France 

CAP: French diploma at level 3 of the European Qualifications Framework

 

Here is the portrait of Malem Allal, an apprentice carpenter who went to Germany from January to April 2021 in the middle of the Covid pandemic: 

 

My desire to see something else led me to apply for the Erasmus Pro programme. Any destination was welcome, but I chose Germany because carpentry is a traditional profession. 

My adventure starts with this idea:

To be where I am every day but somewhere else...

 

 

Chapter 1: Quarantine.

After crossing Switzerland from Geneva to Zurich, driving along Liechtenstein...

I noticed that there was a problem... I turned around, went back up towards St Galle, took the right exit for Austria, went through a long tunnel of a few kilometres.

Here I am in Germany, more precisely in the Landers of Baden-Wuttemberg.

I go up the A7 towards Ulm, I exit at Bernstad.

It is in this city that I spent my quarantine during 10 days.

 

Chapter 2: Arrival in Ringingen.

I arrive on a Thursday, in the middle of the afternoon, I phone the travelling companion. He tells me to go to the company. I caught a glimpse of some employees.

Then the travelling companion took me to see the owner of the flat where I was going to live for the next few months, she gave me the key to my room, and off I went for three months!

So I hired a Friday... There are worse ways to start the week.

 

Chapter 3: Firma Bückle Holzbau.

I met the boss, Johan, and he immediately made me feel at ease and sent me to work on a company building to put up some cladding with the travelling companion.

For my first few days, it suited me very well to be with someone who spoke my language, while I got used to the country.

The employees of this company were very welcoming, the first weekend Jannik (an employee of the company) showed me some tourist sites.

 

Chapter 4: A little bit of carve!

From then on, I teamed up with a German, Michael (Michi to his friends), the advantage being that he spoke French very well.

The next job was to carve a frame, Germanic style.

 

Chapter 5: Assembling the frame walls!

From the size sheet, we assembled timbers that had already been cut by another team.

The company was equipped with a framing wall table, which makes it very easy to assemble correctly.

Then we insulated with fiberglass and closed with osb.

I did this for 2 weeks. It was nice to be in the workshop as it was snowing and cold during that time.

 

Chapter 8: Small training C.A.P.

The company being open on Saturdays, the boss, trusting his employees, gave me the badge to come on Sundays.

So I did a model weekend.

The model is a hip for the connection of two sides.

It took me 13 hours out of the 16 hours allowed.

I was also able to draw at the company, there was a drawing table in a room, some evenings I stayed after work to make a little progress.

 

Chapter 9: The last construction site in Neu-Ulm

I spent my last month in Bavaria, in the town of Neu-Ulm with a nice view of Ulm Munster.

Then it's time for me to go back to my French company. I feel grown up from this experience and more comfortable in my job.